lundi 1 août 2016

Émotion piqûre !

Le plus grand effroi de ma  vie fut celui que j'ai connu quand la police et les psychiatres m'ont enfermé et définitivement placé en marge de la société.

Les neuroleptiques sont parmi les pires des drogues car, comme la lobotomie, ils privent de toute sensation, de tout sentiment. Pourtant, ils me sont nécessaires.

La schizophrénie est à ce prix.