vendredi 26 janvier 2018

RUMINATION

Ces sortes de pensées circulaires, répétitives, stériles, irrépressibles et anxieuses portant sur la même préoccupation.sont épuisantes et sont communes à beaucoup de pathologies.
Pour savoir si l'on est dans la réflexion ou la rumination, il convient de se poser les 3 questions suivantes :
  1. - Est-ce que cela va mieux depuis que je pense à ce sujet ?
  2. - Est-ce que le fait d'y penser me rapproche d'une solutions ?
  3. - Est-ce que j'y vois plus clair ?

Pour couper avec la rumination, le mieux, pour moi, est d'aller faire un tour en ville ou de pratiquer une activité dans le Flow d'ordre physique, sociale ou artistique.
En sortir par un simple effort intellectuel est pratiquement impossible. Certains préconisent cependant d'écrire, penser ou dire la phrase : " J'attends la prochaine pensée " mais je ne trouve pas cela tellement efficace.

Aucun commentaire: